Sodexo (et son commanditaire la mairie de Marseille) donnent peu de renseignements sur la provenance des produits servis dans les cantines scolaires des écoles primaires de Marseille à ses clients finaux:

  • les enfants
  • et leurs parents qui paient ce service via leurs impôts et les paiements mensuels.

 

Depuis la mobilisation du Collectif "Changeons la Cantine" à Marseille, avant le renouvellement pour 7 ans du plus gros contrat d'Europe, la mairie et Sodexo ont progressé en mettant des infos:

  • local
  • bio
  • fabriqué sur place (gâteaux)

 

Sur le site accessible aux parents, il se trouve que pour le riz servi dans les cantines de Marseille, le nom du producteur est indiqué.

 

Vous savez, le fameux riz qui contenait des vers de farine dans le repas servi le 8 novembre 2013 (cf l'article ici).

 

L'adjointe à la mairie en charge de l'éducation, Mme Casanova avait déclaré dans la presse (certainement par manque de temps et non par volonté de tromper) que cela faisait partie des risques des aliments bio.

 

Et malheureusement pour la confiance vis à vis des discours de la mairie, l'information donnée par Mme Casanova était fausse: le riz aux vers de farine n'était pas bio.

 

 

 

La FCPE, qui à l'époque s'était très peu mobilisée pour améliorer les cantines de Marseille, se réveille sur ces petits vers de farine et demande le remboursement des repas du 8 novembre.

Un coup d'éclat.

 

En effet, à long terme, qu'est-ce qui est le plus néfaste aux enfants ?

  • des vers de farine (pas bios, mais locaux) ou des pesticides (pas bios) dans les légumes et fruits (pas bios en majorité)
  • des vers de farine (pas bios, mais locaux) ou des antibiotiques et des conservateurs (pas bios) dans la "pseudo viande" pas bio servie aux enfants
  • des vers de faines (pas bios, mais locaux) ou des métaux lourds et des antiobiotiques dans les "pseudos poissons" pas bios, servis dans les cantines
  • des repas pris en 10 mn dans des écoles où il y a 7 services de cantine à la file
  • un manque de personnel encadrant pour que les repas se passent dans de bonnes conditions (pour le personnel "les tatas" et les enfants)

C'est sur ces sujets que l'on aimerait voir cette association majoritaire à Marseille, s'activer durablement.

Les parents de Marseille aimeraient enfin avoir la possibilité de demander des repas végétariens, réellement sans viande, pour leurs enfants. une possibilité de faire baisser le coût du repas globalement pour augmenter la qualité des fruits et légumes et des protéines végétales en les proposant en bio et en local.