Si les événements qui se sont déroulés dans les cantines à Marseille en novembre 2013 et en janvier 2014 sont jugés "mineurs" par certains, nous parents, citoyens, consomm'acteurs, soutien des maraichers et contribuables, nous ne partageons pas cet avis.

Il faut croire que les médias non plus, puisque même Canal Plus dans la Nouvelle Edition en a parlé et apparemment "c'est pas fini!"...

Nous découvrons ainsi que Xavier Denamur (cf film la République de la Malbouffe - propriétaire de plusieurs restaurants qui proposent des produits locaux dans le Marais à Paris) a fait sien le combat pour des cantines saines en France.

cf ici. Voir à 9:11.

 

Il invite les parents à profiter de la période électorale pour envoyer une lettre à tous les maires de France. Il dénonce le manque de transparence dans les cantines. Voir ici

 

Nous sommes de plus en plus nombreux à manger bio, les chiffres le prouvent.

Nous sommes de plus en plus nombreux à manger local, le développement des AMAP et des plateformes de mise en lien entre consommateurs et producteurs le prouvent aussi.

La région PACA est l'un des plus riches en matière d'agriculture bio et locale et elle doit le rester. Aujourd'hui ce soutien vient de particuliers, de groupements associatifs. Mais, en période électorale, on aimerait que dans les engagements de la mairie en matière d'utilisation des deniers des citoyens, se dirigent enfin clairement vers ces actions via les cantines de Marseille.

Rappelons qu'il s'agit du plus gros marché d'Europe, puisque la mairie a décidé de ne pas partager la ville en plusieurs lots, comme cela se fait souvent ailleurs.

 

Le Collectif Changeons la cantine ! va bien sûr prendre contact avec lui pour voir ce qu'il peut faire pour nous épauler ici, à Marseille. Car le manque de transparence de Sodexo et de la Mairie (puisque Sodexo obéit à son client direct), se retourne contre eux.

En effet, ils affirment aux parents que les vers sont la conséquence du bio

  • dans le riz, qui n'était pas bio (seul producteur cité sur le site de Sodexo Marseille) et qui d'après les déclarations maladroites des responsables Sodexo n'était juste pas conservé à la bonne température
  • dans le chou-fleur qui lui serait aussi bio ???? quelle preuve avons-nous de cela ? Où est le document nous confirmant que le chou-fleur était bio ? Comment peut-on croire la mairie et Sodexo sur parole puisque pour le riz c'était faux....

Nous comptons donc sur la Mairie et Sodexo pour informer en toute transparence mais avec des preuves irréfutables sur la traçabilité des repas dans les cantines, comme le demande Xavier Denamur.