Habituellement lorsque l'on rencontre un problème professionnel, il vous est demandé de revoir votre copie en étant plus exigeant, en améliorant vos process.

A Marseille, le plus gros marché d'Europe en terme de restauration scolaire, lorsqu'un problème se présente dans les repas des cantines, la mairie, diminue encore les critères de son cahier des charges (qui est déjà très light). Et ce avec les fonds versés par les contribuables et les parents.

Au lieu d'exiger plus de rigueur dans la sélection et la conservation des aliments de la part de son partenaire Sodexo, choisi normalement pour sa rigueur (et non sa connaissance du bio en Provence), Mr Gaudin annonce fièrement "dans les prochains marchés publics, la part du bio pourrait être revue à la baisse".

Voir l'article de Marsactu

Source: Externe

 

L'argent des contribuables de Marseille consacré au plus gros marché d'Europe ne doit-il pas avant tout servir à

  • soutenir les agriculteurs de Provence
  • préserver l'environnement en Provence (en limitant l'usage de produits toxiques)
  • développer l'économie locale
  • préserver la santé des enfants.

N'est-ce pas cela que l'on attend d'une mairie au service de ses citoyens ?