Suffit-il d'être CONTRE Sodexo à Marseille pour que la question des cantines soit réglée ?

Le problème est-il SODEXO ...

  • ou alors le cahier des charges de la Mairie qui est peu contraignant ?
  • ou alors que la Mairie quand elle constate un problème au lieu de devenir plus exigente dise qu'elle va faire marche arrière sur le bio (alors même que le riz impliqué n'était pas bio et certainement mal conservé et que le chou-fleur était congelé donc avait été transformé en amont )
  • ou alors le fait que la Mairie n'accepte pas de créer un comité d'usagers pour vérifier les engagements de Sodexo utilisant

    Source: Externe

    les finances publiques et donc celles des citoyens de Marseille ?
  • ou alors que la Mairie ait décidé d'en faire le plus gros marché d'Europe de restauration collective diminuant ainsi à 2 les entreprises capables de répondre à ce marché ?
  • ou alors que ce marché si important n'ait pas comme priorité de développer l'agriculture locale et la moins chimique possible ?
  • ou alors que la Mairie de Marseille n'ait pas aussi comme priorité la santé des enfants de son périmètre via des aliments sains, frais, de saisons, avec moins de protéines animales mais plus de qualité ?
  • ou alors que la Mairie ne semble pas avoir décidé que l'éducation à Marseille devait être LA priorité pour le Marseille de demain (encadrement spécifique à Marseille avec du personnel moins formé qu'ailleurs, un taux d'encadrement inférieur ) Pendant le temps cantine :en maternelle —> 1 personne responsable de 25 enfants (1 pour 12 à Lyon)
    en élémentaire —> 1 personne responsable de 50 enfants (1 pour 24 à Lyon)!
    Pendant le temps de classe en maternelle :Les ATSEM travaillent avec les enfants seulement 1h30 par jour. Elles sont aussi
    responsables du ménage. Il n’y a pas une ATSEM par classe à Marseille. Il y a peu de remplaçants en cas d’absence.
    Harmonisation difficile entre les agents, les enseignants et les parents d’élèves :
    Les agents municipaux n’ont pas l’autorisation de siéger aux conseils d’école. Les ATSEM
    ne peuvent pas participer aux réunions éducatives concernant un enfant de leur classe.

Ne faudrait-il pas plutôt une remise à plat globale de la question de l'éducation à Marseille ?

 

Source: Externe

En attendant pour ce qui est de la question de la nourriture, ne faut-il pas se mobiliser POUR

Filière Paysanne est une association donc l’objectif est d’aider à la multiplication d’épiceries paysannes à Marseille et alentours, de viabiliser la plateforme paysanne locale créée depuis 2012 pour approvisionner les restaurants, les cantines, les détaillants, etc… de la région marseillaise et de créer, à Marseille, le premier Marché d'Interêt Local (MIL). Par ailleurs, l’association lutte pour la préservation des terres agricoles.

Prochain Café Inspire le 11 février au 1 rue consolat, à Marseille 1er.18h45